A Travellerspoint blog

Formations théorique, pratique et de la vie...

semi-overcast 35 °C

Ha vraiment cela fait un moment que je ne vous ai pas donné de nouvelles! Mais me semble que je n’avais rien de très bon à raconter. Quoique je me dis toujours cela est je fini avec des entrées de 4 à 6 pages!

Alors revenons dans le temps….

Samedi le 28 juin Ives (Directeur de l’ACDI au Mali, qui travaille à l’ambassade) et sa femme Armande (volontaire coopérante dans le même programme que moi) nous ont invités les coopérants du Programme à un super bon brunch chez eux. Cela a certainement été un des meilleurs repas que j’ai mangé depuis que je suis ici. Je vous assure tous était succulent, sans compter les sujets de conversations – très académique- cela est très différent des discussions de la vie de tout les jours d’ici. En plus Nelwine (une Bretonne canadienne) nous a jouer de la flute une bonne partie de l’après midi alors que nous profitions de leur piscine et jardin. Vraiment, voir leur maison me pousse encore plus à vouloir travailler à l’étranger pour le gouvernement canadien ;). Tout était parfait, de la décoration, à la disposition des assiettes, au repas, en passant par le service et les hôtes, honnêtement je ne peux qualifier la gentillesse de ce couple. Dès gens qui malgré leur standing sont restés simple et passionné du développement international et surtout des échanges culturelles.

IMG_0279.jpg

Le 1 juillet, bien que c’était férié pour vous, ici nous étions au boulot. Hey oui nous travaillons pour une ONG canadienne, mais respectons les jours fériés maliens. Donc je vais au bureau du CECI, comme tous les matins je prends le temps de saluer tout le monde de la boite. Le directeur dit qu’il veut me parler. Oh ho! Qu’est ce que j’ai fait! Finalement, il me demande si j’étais au courant que mon partenaire local (CAFO) était présentement entrain de recevoir une formation de 3 jours en Suivi et Évaluation. Formation pour laquelle on m’a fait venir du Canada et demandé mes services! Je réponds avec honnêteté que j’en avais aucune idée… Oh la la! Vraiment, rien est simple ici. Al Assane (directeur du CECI) me semblait pas trop de bonne humeur et me demande de contacter le directeur de la CAFO et de faire le point, mais surtout de s’assurer qu’il passe au bureau le plus rapidement possible. Bon, je dois admettre qu’en plus de me sentir en quelque sorte trahit, je me sentais un peu la messagère. Dans tous les cas, j’ai fait ce qui m’a été demandé. Plusieurs heures plus tard on me téléphonait pour me dire de me présenter à une salle de formation le lendemain pour assister à la formation donné par ma consœur en suivi et évaluation de l’Université Laval....

Le reste de la journée a été fort tranquille, car c’était le torrent toute la journée. Il est impossible de ne pas admettre que nous ne sommes pas dans la saison des pluies. Mais heureusement tout a subitement arrêté vers les 15hrs pour ainsi permettre à tous les invités de son Excellence Isabelle Roy de se rendre à sa modeste demeure dans la Cité du Niger. Bien oui, tous les canadiens et beaucoup, beaucoup, beaucoup de malien était ainsi invité a la maison de l’ambassadrice canadienne pour fêter la fête du Canada, mais également le départ de son excellence après 3 ans de loyaux services au Mali. Bon je dois admettre que comme fête c’était pas mal … bizarre si je peux utiliser le terme, car autre les feuilles d’érables dessiner sur des calibasses, le drapeau canadien qui flottait sur le toit de la maison et l’hymne national, oh et les serviettes de table blanche avec la feuille d’érable rouge il y avait rien de canadien par là. Même la très grande majorité des invités étaient malien, et que dire de la musique et de la bouffe, 100% malien.

IMG_2643.jpg

Justement côté bouffe, je ne me trompe pas en affirmant que les invités maliens n’ont certainement pas eu à aller manger au resto –comme nous- après la soirée. Dès qu’un plateau sortait de la cuisine les serveuses se fessait siffler – a la malienne- par ces derniers assit sur les quelques chaises disponibles et gardait le plateau pour eux…. Au grand désarroi des serveuses et surtout de nous les canadiens qui attendions notre part. Bref, nous avons fini la soirée dans un maquis à l’hippodrome.

Je vous assure, ici quand il y a de la bouffe –gratuite-, il y a des problèmes, les maliens se bouscule pour y avoir accès, ne font pas la ligne, prennent leur assiette et reste littéralement devant le comptoir, ou sinon se prennent pour des rois et s’empiffrent sans aucunement penser aux autres, ou pire sortent des sacs en plastiques et mettent tout ce qu’ils peuvent dans se sac pour le rapporter a la famille…. Non, mais quand on est dans une fête du genre ou une formation on s’entend que généralement se sont des gens qui ont des salaires et un minimum d’éducation… il devrait également me semble avoir un minimum de savoir vivre. Désolé, mais comme vous voyez, ce genre de comportement commence a vraiment m’énerver, du moins dans le contexte comme ceux mentionné!

Le 2 juillet j’ai participé comme on m’avait demandé a la formation de suivi et évaluation de la consultante de l’Université Laval. J’ai quand même des études universitaire, je connais le domaine du suivi et évaluation, mais je vous assure je n’arrivais pas a suivre ce qu’elle disait tellement elle sautait du coq a l’âne et utilisait des terme hyper technique – pour ne pas dire en latin- alors moi qui avait de la difficulté a suivre, imaginer les 20 femmes qui étaient présentent dans la salle, dont tous leur langue première n’est pas le français, et donc environ le quart on des études plus haute que la 10ième année… Elles dormaient littéralement, et en plus la dite consultante présentait son document en format Words, même pas en power point! Dans tous les cas, autres qu’avoir eu l’impression d’avoir perdu ma journée, elle ma mise tout un défi, car c’était les même femmes que j’aillais avoir pour ma formation, et donc je tenais vraiment à les impressionner et surtout ne pas les voir dormir dans ma face comme elles ont fait pour cette consultante.

Le reste de la semaine 3 au 6 juillet a été secoué par deux mini-crises. Une au niveau du boulot et l’autre au niveau de mon couple (pour ceux qui ne savait pas Youssouf et moi sommes ensemble depuis quelques mois!). Pour ce qui est de la crise de ménage, résumons le tout de cette saga a une très mauvaise interprétation et ingérence de ma bonne vis-à vis Youssouf et moi, en plus d’en faire part à plein de personne, sauf à lui et moi. Finalement la bonne a perdu son boulot, et je me suis retirer de la circulation (diminué mes fréquentations avec mes amis et Youssouf le temps de faire le point). Bon, je crois qu’aujourd’hui tout est revenu dans l’ordre ou presque, et une fois de plus j’ai une nouvelle bonne, car je ne tenais pas a garder une bonne qui raconte ma vie privé a tout le monde, et surtout crée des embrouilles entre lui et moi!

Côté boulot, il avait été planifié que je donne 2 formations une de 5 jours à des gens ayant déjà des connaissances sur le Suivi et évaluation (gestionnaire de projet et programme) et une autre de 3 jours pour ceux qui en avait moins, mini-introduction pour les femmes qui gère des activités au niveau des communes et des villages. Bref au total plus de 120 personnes devait bénéficier de ma formation…. Finalement d’une chose a un autre, mais surtout a cause d’une mauvais planification de financement, on a passer près de devoir tout annuler, pour finalement me faire confirmer le samedi matin a 9am que seulement la formation de 5 jours pouvait avoir lieu, mais que beaucoup du matériel que j’avais produit devrait être revu pour être diminué question de réduire les frais d’impression. Ouff… à 48hrs d’avis j’ai travaillé fort tout le weekend, et ce malgré le moral un peu ébranlé par les histoires avec Youssouf et la bonne!

Toute la semaine, j’ai laissé mes problèmes de côtés, ainsi donner mes 5 jours de formation (du 7 au 11 juillet) au Centre de documentations et d’information national pour les femmes et les enfants. Parler pratiquement non-stop de 9h à 16h30 a tous les jours, dans un français facile et lentement, en plus de gérer 23 femmes et 2 hommes qui ont la parlotte facile, je vous assure a la fin de la journée j’étais vidée! Je crois que le tout c’est relativement très bien passé. Bien que souvent j’avais l’impression que c’était elles qui menait la barque : elles arrivaient à l’heur qu’elles voulaient, me disaient à l’heure que nous devions partir et surtout quand nous devions prendre les pauses; mais bon, autre que cela, si je me réfère aux évaluations, j’ai que des commentaires positifs autant sur le contenu que sur la forme. Il y a même quelqu’un qui a écrit sur sa fiche d’évaluation : « Pédagogiquement la consultante a été formidable. Elle est éloquentes et patience. On ne pourra pas trouver mieux ! ». Cela fait vraiment du bien au moral, je vous assure. Le directeur de la CAFO, semblait également très content lors de la clôture de la formation, bien que jusqu'à ce jour nous nous sommes pas encore vu pour évaluer ensemble le tout, mais je suis confiante que c’est mission accomplit. Cette semaine, j’ai même reçu des mails de certaine participantes me félicitant à nouveau.

IMG_02951.jpg

IMG_0297.jpg

Durant tout le temps de ma formation, Baba un ami très cher a mon grand frère Cheick, assurait mon transport matin et soir, non seulement il était extrêmes assidu a son boulot, mais de parler avec lui a tous les matins et soirs me fessait tellement rire. Il avait de ses façons d’expliquer les choses qui étaient tellement mignon. Par exemple il me parlait que son coiffeur travaillait seulement le soir car le jour il coiffait les fleures et les plantes, un matin nous sommes arrivé quelques temps après un accident de la route, Baba a dit : « oh là là! Ce camion est en mauvais position, il a un pied dans le caniveau et l’autre sur le goudron ». Mignon comme tout n’est ce pas?

Le weekend qui a suivi ma semaine de formation a été très relax, alors que samedi j’ai passée la journée en pantalon et veste emmitouflée dans une couverture à écouter des films, alors qu’il pleuvait très fort et que la température a atteint les 20 dégrée. Le jour suivant nous étions dans les 40 dégrée, ce fut une journée de piscine après des achats à la Fourmi ou j’ai même trouvé du clamatos de Sélection Mérite… La soirée de dimanche, a été dédiée à la préparation de mes vacances qui prennent de plus en plus de forme, si tout va comme prévus… ca va être génial…. Histoire à suivre!

Posted by Oumou 14:21 Archived in Mali Tagged volunteer

Email this entryFacebookStumbleUpon

Table of contents

Be the first to comment on this entry.

This blog requires you to be a logged in member of Travellerspoint to place comments.

Enter your Travellerspoint login details below

( What's this? )

If you aren't a member of Travellerspoint yet, you can join for free.

Join Travellerspoint