A Travellerspoint blog

Un plombier, un serrurier, une masso & un Dr.

sunny 45 °C

Oufs! C’est dernières semaines ont été grandement mouvementées!

Premièrement, pour la première fois de ma vie j’ai dû virer quelqu’un! Hey oui, cela fessait quelques semaines que Françoise, ma bonne, avait des comportements qui m’énervait vraiment, certes je lui en ai fait par, mais après 2 jours nous revenions a la case départ!… En résumé, elle se prenait pour la dame de la maison. Allait au marché si cela lui disait, lavait les vêtements si celui lui disait, n’arrêtait pas de me demander des augmentations de salaire, fessait tout a la 4ième vitesse pour partir de la maison le plus rapidement possible, au point d’étendre tous mes vêtements directement sur le sol de mon appartement pour qu’il sèche car madame avait mieux a faire que rester chez moi a attendre que cela soit sèche sur la corde a linge, alors que je la paye pour ca!!!. Bref, assez, c’est assez… surtout suite a un message texto sur mon cellulaire qui manquait grandement de respect : je l’ai virée! Cela fut dure, mais comme elle a fait aucun chichi, j’ai comprit que cela fessait aussi sont affaire et selon certain malien son comportement signalait justement qu’elle voulait se faire virer! Bref, alors voila, depuis je suis rendu avec une nouvelle bonne, elle se nomme Bintout, elle est la femme d’un bon ami de Chaka, et jusqu'à présent ca va bien.

Entre temps j’ai eu un nouveau coloc pour quelques jours, un des coopérants qui est arrivé ici pour 12 mois, a trouvé une maison et tout et tout, mais devait attendre certaine réparation et que la dame qui y habitait déménage. Donc par bonté et charité je lui ai dit qu’il pouvait venir rester a la maison en échange d’une certaine somme modique, plutôt que de rester a l’hôtel qui coute vraiment cher. Bref, disons simplement que cette expérience ma apprit qu’à l’avenir il faut établir certains règlements pour ces gens qui viennent ainsi vivre chez moi. Tous n’avons pas la même éducation et surtout les mêmes valeurs!

La semaine dernière a également marqué, finalement, la réparation de ma porte d’entrée (brisé suite a une tempête en avril!)! Bin oui après plus d’un mois, le proprio a finalement envoyer quelqu’un pour faire réparer le tout… malheureusement, moins de 10 jours après, la serrure de la porte (changer avec les réparations) a brisé et je suis restée embarré dans mon propre appartement plus de 6 hrs! Jusqu'à ce qu’avec l’aide de Youssouf, a l’extérieur, moi a l’intérieur, nous arrivions a casser la serrure avec un couteau!. Le lendemain j’ai du rester à maison afin de m’occuper de faire réparer le tout, ce que j’ai fait faire sans faire appel au proprio au risque de devoir rester un autre mois sans serrure sur la porte. Une semaine jour pour jour avant, j’ai dur faire venir un plombier, car mon coloc avait brisé les champlures de la salle de bain, et ayant l’eau qui coulait a flow partout j’ai du fermé la valve d’alimentation d’eau de l’appartement, une fois de plus ne voulant pas attendre des mois, j’ai fait appel a Chaka qui est arrivé hélico avec un plombier qui a tout régler en quelque minutes. Toutefois, quelques jours plus tard, tout l’édifice a été privé d’eau durant plus de 24hrs, car le frère du proprio qui habite le premier étage et qui est en charge de payer la facture d’eau (il collecte tous les mois à chaque famille puis paye la facture)… Semblerait qu’il utilisait l’argent des locataires pour d’autre fin, car tous avons été privé d’eau… disons que j’ai grogné haut et fort en revendiquant mes droits, mais bon, je devrais savoir après 4 mois ici, que ce mot ne semble pas exister par ici. Dans tous les cas, l’eau est revenu depuis, mais il semblerait selon des dires que la facture n’est pas été régler en entier et qu’il est fort possible que nous soyons coupés à nouveau d’ici la fin de mois. GRRRRR! Durant la coupure d’eau j’ai fait appel a Youssouf afin de trouver une façon d’avoir de l’eau… a 45degrée, tu aimes bien te rafraichir, laver la vaisselle, les légumes/fruits et surtout flusher tes toilettes! Donc il a fait venir un homme avec des dizaines de gros bidons d’eau, pour éviter que le prix gonfle, durant l’opération des transfert des bidons d’eau a tous les contenants de la maison, je devais rester enfermée dans ma chambre… hihihihi.

En plus de faire la connaissance d’un plombier, d’un serrurier et d’un marchant d’eau… j’ai également fait la connaissance d’une massothérapeute et d’un docteur. Pour ce qui est de la masso, cela fut moins pire que mon expérience de l’année dernière, mais quand même… disons simplement qu’il y a un manque de professionnalisme, et que j’ai vraiment hâte de retrouver les services de Line dans les Laurentides! Pour ce qui est du docteur, je suis allée le consulté après 2 jours de migraine intenses, de mal de cœur, de nausée, d’avoir mal partout et de légère fièvre. J’étais certaine que c'était un palu - malaria-. Après avoir téléphoné a la clinique privée de mon quartier, qui est également celle référer par l’ambassade canadienne, pour savoir si Dr. Touré était de service, aussi référer par l’ambassade, je m’y suis dirigée. Je dois admettre que je n’étais pas trop chaude à l’idée… Les dire étaient que les hôpitaux et les cliniques sont plutôt des morgues que des lieux de service médicaux. La population était pauvre, elle se retrouve a ces endroits en dernier, dernier recours, ce qui est généralement trop tard pour faire quoique que ce soit. Mais, bon j’ai prit mon courage a 2 mains et je me présente au comptoir, on me dirige vers une autre salle, on me dit t’attendre, tout en me montrant qui est le Dr. Touré…. J’ai par la suite comprit pourquoi on prend la peine de me le montrer. Car voyez vous ici il n’y a pas de triage, et donc cela fonctionne par celui qui va le plus souvent frapper a sa porte, je suis gentille de dire frapper, car le terme exacte serait plus d’ouvrir sa porte – même alors qu’il est consultation, ou encore de lui dire que cela est fort, fort, urgent, alors qu’il conduit un patient au laboratoire –lieu pour les prises de sang- ou encore de lui faire un sourire et de lui dire qu’on est la pour une consultation, ce que j’ai fait. Quelque minutes après j’étais dans son bureau (dieu merci il avait prit la peine de verrouiller la porte, ainsi éviter d’avoir des gens qui entre, et croyez-moi il y a qui ont essayé de rentrer!)…. Mais ma petite analyse, m’a quand même prit 60 minutes, avant de réaliser comment le système fonctionne. Bref, une fois dans son bureau, il prend ton nom en note dans son agenda, te pose des questions, il pense la même chose que moi, cela semble être un palu ou encore la fièvre typhoïde, il me conduit au laboratoire question de prendre des prises de sang. Encore, une fois j’avais la trouille, finalement tout était super propre, l’infirmier super professionnel, et en était de même pour l’ensemble de la clinique, du moins pour ce que j’ai vu… Bref, on me fait 2 prises de sang et me demande de rester près les résultats seront la dans quelques minutes. Les résultats sortie, je retourne, avec mes papiers avec bien en évidence NÉGATIF au 2 tests, dans la salle d’attente du Dr. Touré. Il me voit je vais dans son bureau, il dit bon, alors p-ê est un problème avec les hépatites, je dis les car il a fait 3 ou 4 tests!. Je retourne au labo, retourne voir Dr. Touré avec mes papiers NÉGATIF. Décidément docteur qu’est ce que j’ai? Il me dit que la seule chose qui peu voir serai le maux des grandes chaleur… Bref que la chaleur a grandement affecter mon système et ce peut aussi être en lien avec mon alimentation qui est été changer, mais surtout dû a un manque de calcium. Bon, sur la chaleur, oui il a fait vraiment chaud ces dernières semaines, les 50 degrée ish était courant, et mon manque de calcium peut aussi être valider du fait qu’ici il est difficile de trouver des produits laitier de bonne qualité (surtout avec la chaleur, les produits laitier gâte vite) et surtout a prix abordable (tout est importer d'europe ou presque), pour mon alimentation, bien elle n’a pas vraiment changer depuis que je suis ici! Il me donne une ordonnance de supplément de calcium, un truc avec de la caféine, et un autre médicament qui est l’équivalent de nos advil, ainsi que du repos. Finalement, j’ai opté de seulement prendre le repos prescrit et continuer avec mes advil, ainsi qu’augmenter ma dose de suppléments de calcium que j’ai a la maison. Après un bref arrêt au CECI, je suis rentrée a la maison et j’ai dormi, dormi, et dormi a l’air climatiser durant près de 4 jours. Les douleurs et les maux se sont tranquillement estompés Dr. Touré a même téléphoné pour faire un suivi et finalement ainsi tous mes maux sont parti, je dois admettre que je me sens encore faible et que j’ai pas beaucoup d’endurance, mais bon… Sinon pour le reste ca va beaucoup mieux. Oh fait Dr. Touré est un orthopédiste et avec la lenteur du système québécois pour l’opération au genou de ma mère je suis entrain de croire qu’un petit voyage par ici pourrait p-ê régler la chose….

Vendredi dernier était le premier vendredi du mois, et comme a chaque premier vendredi du moi, c’est le GRAIN a l’ambassade, je suis donc sortie pour la première fois de mon appartement depuis ma visite a la clinique le lundi matin. Cela fut fort intéressant, il y avait plein de monde, une chorale, une exposition de peinture et j’ai pu parler a uu directeur de l'ACDI au Mali. Il m’a donné son numéro de téléphone, je dois communiquer avec lui cette semaine question de fixé un RDV, où il me promet d’essayer de répondre à toutes mes questions!

Le samedi 7 juin je recevais à la maison 12 personne pour bruncher. A chaque mois tous les coopérants du CECI se retrouve chez l’un ou l’autre pour échanger et parler de nos vies a Bamako et nos projets de coopérations respectifs. Bien que j’avais demandé exceptionnellement a Bintout de venir a la maison un samedi, j’ai du grandement mettre la main a la pate car elle ne savait pas comment faire des crêpes, des œufs brouiller, du pain aux bananes etc… Je dois également dire un grand merci a Youssouf qui est venu mettre la main a la pate avec une touche très artistique sur les plateaux de fruits.

IMG_0215.jpg

Suite à certain d’entre nous somme allés à la piscine pour le reste de la journée, ainsi que pour rejoindre le groupe fraichement arrivé des stagiaires de Québec Sans Frontières. Il fessait tellement chaud cette journée là vous n’avez pas idée, la piscine était bombé de monde… mais bon… quel autre moyen avons-nous pour nous rafraîchir! La journée a fini dans un petit resto à brochettes, suivi d'une soirée relax chez Annie.

Mon retour au boulot le lundi suivant a été très tranquille, élaboration du plan d’action pour le nouveau mandat et rencontre avec les spécialistes sectoriel.

Le mardi le 10 juin, Julie et moi avons organisé un « suprise party » pour l’anniversaire de Chaka… Nous avions comme complice son ami Dicko (lui qui a la grande ferme non loin de Bamako). Il va sans dire que ce fut toute une surprise, nous lui avions acheté un gâteau, avons des sucreries, des jus (pas d’alcool pour les musulmans), des arachides, noix de coco et toute l’affaire, même un cadeau. La femme de Chaka, son enfant, Dicko, sa copine, et le mari de ma bonne semblaient tous avoir eu une belle soirée. D'ailleurs il nous en parle encore! Je maintiens que cela est la moindre des choses a faire, pour tout ce qu'il fait pour nous...

IMG_0219.jpgIMG_0231.jpg

Du mercredi au vendredi j’ai participé, a la demande du directeur du CECI et de Annie, a un atelier qu’elle animait dans le cadre de son projet qui est l’élaboration du guide alimentaire malien. Il va sens dire que cela était vraiment fort intéressant, mais aussi comment on prend certaine chose tellement pour acquis… genre, aucun pays de l’Afrique de l’ouest possède de Guide Alimentaire!

Samedi (14 juin) notre petit groupe (Julie, Annie et moi) c’est retrouvé dans le cartier de Badalaboubou au Kou d’frein, le maquis (genre de pub a ciel ouvert), le plus couru de Bamako pour prendre un verre. Et pour la première fois de ma vie j’ai du retournée une bière. Il est fréquent qu’ici il y est des vagues d’odeur pas trop agréable (les égouts/caniveaux sont à ciel ouvert!)… mais la j’ai rapidement constaté que cette odeur venait seulement quand j’avais le nez dans mon verre… Je vous assure cela sentait vraiment le vomit avec un mélange de poisson, par après nous en avons convenu que c’était en fait le verre… mais je maintiens a dire que la bière avait également un gout bizarre… Dans tous les cas, nous avons bien rigolé, et je crois que cela va devenir un mini-running gag!

Ha oui avant de finir, à la fin du mois de juin les étudient vont être en vacances, donc tous débutent leurs périodes d’examens, et qui dit examens dit étude. Comme ce n’est pas tous les maisons et encore moins les cartiers qui ont la chance d’être alimenter en électricité, les jeunes sont littéralement assis sur des nattes sous les lampadaires avec leurs cahiers d’études… de telle scènes se multiplie soir après soir dans mon cartier…. Un des rares cartiers qui a les rues éclairées!

Alors voila les dernières nouvelles de chez moi, les semaines à venir risque d’être charger en termes de boulot, mais également avec les fêtes de la St-Jean et du Canada… mais surtout avec la semaine de la fête de la musique africaine…. Stay toune!

Posted by Oumou 03:40 Archived in Mali Tagged volunteer

Email this entryFacebookStumbleUpon

Table of contents

Be the first to comment on this entry.

This blog requires you to be a logged in member of Travellerspoint to place comments.

Enter your Travellerspoint login details below

( What's this? )

If you aren't a member of Travellerspoint yet, you can join for free.

Join Travellerspoint