A Travellerspoint blog

Choc culturel à la table!

sunny 40 °C

Bonjour, bonjour!

Comment allez-vous? Pas trop sur la déprime hivernale… comme dit l’autre jour j’essai vraiment de vous imaginer sous la neige… ce qui est vraiment difficile quand maintenant je suis dans les 40 degré Celsius matin-midi-soir et nuit! Mais je me surprends moi-même… je tolère le tout quand même assez bien… du moins pour l’instant…. Et quand il y a de l’électricité!

Hier (samedi 29 mars) c’était quelques chose… il y avait tellement de poussière et de sable dans l’air qu’il était difficile de distingué les édifices ainsi que le paysage… on avait constamment l’impression – ce qui en fait en était pas une- d’avoir du sable dans la bouche et sur tout le corps, la gorge me piquet, mais bon cela s’endurait… jusqu’ a ce que l’électricité coupe… après quelques heures, je me suis dit je vais me rafraichir et surtout enlever tout ce sable avec une bonne douche… hélas l’eau aussi était couper! Bref… inutile de vous dire qu’il fessait chaud! La fraicheur de la nuit a aidé à éloigner la poussière et depuis ce matin ca va mieux.

En début de semaine dernière nous avons eu un gros orage, en fait cela a débuté le dimanche soir a prit fin le lundi après midi. Ici on nomme les pluies de l’harmattan les pluies des mangues (c’est le temps des mangues et on ne doit pas cueillir les mangues de l’arbre, mais du sol une fois qu’elles ont tombés d’elle-même ou par le pluie!) dans tous les cas, les jours qui ont présider cette pluie il a vraiment fait chaud et lorsque la pluie a débuter non seulement il a fait frais mais c’était tout un spectacle de voir les enfants jouer, danser et crier nus comme des vers sous la pluie, je me suis moi-même prêter au jeu… avec tout mes vêtements, mais quand même! Le lendemain avant midi le vent c’est levé, il y avait des tourbillons/tornades de sable que nous pouvions observer au loin dans la ville, puis la pluie a commencer a tomber avec une telle force… et mon salon c’est rapidement transformer en pataugeoire… (je dois justement contacter mon proprio a ce sujet… je dois régler cela avant la saison des pluies!) l’eau entrait par la porte, par la fenêtre, mon gardien qui me voyait tordre et tordre des serviettes du haut de mon balcon une fois le déluge passer et venue me donner un coup de main, une chance qu’il était là (c’était lundi de Pâques et donc Françoise était en congé!) car comme rien est bien droit ici… la pataugeoire s’aurait rapidement propager aux autres pièces de la maison!!!

Qu’est ce qui c’est passé depuis mon dernier mail…. Heum!!! Il y a quelque temps des amis (Ousman et sa femme Bintou) à Youssouf (et a moi je crois!) sont venu souper chez moi. Depuis que je suis ici ils m’ont invité tellement de fois que je me devais des invités à mon tour, donc on organise le tout, ont les invites pour 19h30. Ils arrivent pile à l’heure. Nous parlons et prenons des sucreries (sprite, coca, fanta) dans le salon alors que Françoise (ma dame à tous faire) finalise le tout. Premier choc culturelle, nous sommes 4 et 6 bouteilles ont été ouvertes, tous consommés à ½, le souper débute quelques temps après leur arrivé, autant de bouteilles sont ouvertes a nouveaux et tous aussi consommé à ½, quel gaspillage!! Le souper se fait dans silence de monastère ou presque la seule chose que nous pouvons entendre… ce sont les 2 invités qui crachent les arrêts/os de poissons au sol!!! À 20h15 je remerciais mes invités de leur passage (c’est le cas de le dire!), et demande a Françoise de bien vouloir laver le plancher de la salle a mangé avant son départ! Bref, je dois admettre que cela fut pour moi un choc! Le gaspillage, les os au sol et le temps passé ici! Je cois que nous n’avons pas la même signification de souper entre amis! Bon, a moi de m’ajuster et de ne pas avoir des attentes trop grande lors de mes prochains soupers avec des amis maliens.

Sinon, je dois admette que les amis de Youssouf, le grain m’on rapidement compté parmi les leur! Depuis que je suis a l’appartement il n’y a pas une journée qui passe sans que quelqu’un parmi David, Ousmane, Bintout, Blo, Jibilé ou sa copine Collette passe a la maison ou m’envoie un SMS pour savoir comment je vais. Sans compté mon grand frère Cheick qui malgré qui soit en mission a plus de 800KM de Bamako prend le temps de me téléphoner, et de mettre sa fille en stand-by pour moi. Bref, je ne peux pas dire que je ne suis pas entouré. Bien que ces derniers sont constamment présent, je dois admettre que mon moral débute a chuté… Voyez-vous c’est que depuis que je suis ici… j’ai toujours pas commencé à travailler sur mon mandat… Maïga, celui qui est en charge de moi au près du partenaire local, m’utilise pour le représenter a droite et a gauche la ou il ne peut pas aller… Mais pour quelqu’un dont son mandat et de venir renforcir ses capacités en terme de suivi et évaluation aux activités et plaidoyers de son organise, il m’envoie a des trucs (conférence, atelier) qui se déroulent uniquement en Bambara et comble du comble… étant blanche je me ramasse toujours a la table d’honneur avec les ministres, maires des communes et chefs de quartiers/villages. Non seulement je ne comprends rien de ce qui se passe, je dois absolument faire semblant d’être intéresser car le soir je me vois au téléjournal national! Mais revenons a mon mandat, comment puis-je lui faire un rapport des discussions et des trucs qui se sont dérouler, donc un suivi, de l’atelier si je ne comprends pas un mot de ce qui se passe, en fait! Contradiction! Suite a ma semaine de séminaires et t’ateliers, Maïga m’annonce qui quitte pour 10 jours en côte d’ivoire que durant ce temps je dois rencontrer les autres 6 partenaires du programme pour identifier leur besoins, et que Madame Touré va s’occuper de prendre mes RDV. Bien que je sais qu’elle a fait de son mieux c’est 2 dernières semaines le Mali a eu 5 jours de congé férié, et Maïga a du repartir rapidement en Guinée, entre cela une autre canadienne (Martine) est arrivé pour 3 semaines… La CAFO et Maïga m’ont mit de côté donnant tout leur temps a Martine, je poursuis donc ma visite chez les partenaires (jusqu'à présent 3 sur 5 ont été rencontrés), qui sont rarement préparer à me recevoir et donc qui après 20 minutes de rencontre me disent qu’il serait plus productif d’arrêter le tout ici et de reprendre une fois qu’ils auront bien consulté leur équipe de travail et rassembler les documents nécessaires… Bref, vous comprendrez que mon moral côté boulot commence à être un peu a plat!

Donc pour occuper mon temps je fais beaucoup de mots croisé, de lecture et je nage régulièrement à la piscine. Martine (elle est ici pour 3 semaines) à aménager chez moi pour le reste de son séjour ici, elle trouvait le temps long a l’hôtel et avec tous les férié… disons qu’elle aussi ce retrouve avec beaucoup de temps sur les bras. La journée qu’elle quitte, une autre canadienne arrive pour un mois de mandat et le CECI m’a demandé de la prendre a la maison… en fait elle va être ici avec un équipe de tournage pour faire un documentaire sur la vie de coopérant international… Je ne vais point dire davantage car je risque de m’emporter… disons simplement que cela ne sera vraiment pas représentatif de ce que nous subissons réellement! Bref, histoire à suivre!

Ha au sujet de l’histoire de lézard, j’ai eu confirmation, de plusieurs sources, que tout cela était bel et bien des légendes, bien que Youssouf persiste à croire que c’est vrai!

IMG_0066.jpg

N’hésitez pas à m’écrire, cela est toujours un plaisir d’avoir de vos nouvelles, ou encore de m’appeler quand vous me voyer sur Skype.

Bisous bien chaud à tous!

Posted by Oumou 15:08 Archived in Mali Tagged volunteer

Email this entryFacebookStumbleUpon

Table of contents

Be the first to comment on this entry.

This blog requires you to be a logged in member of Travellerspoint to place comments.

Enter your Travellerspoint login details below

( What's this? )

If you aren't a member of Travellerspoint yet, you can join for free.

Join Travellerspoint