A Travellerspoint blog

L'eau, source de vie et de bonheur!

Koulikoro & Sélingué

semi-overcast 30 °C

Mon retour de vacance a été plutôt relax, après avoir passé une journée entière avec Aïsha à enlever le sable de tous mes effets de voyage, j’ai prit cela molo. Mon estomac n’était pas encore 100 % solide, je me devais donc d’être tranquille, mais une chance en quelques jours tout est revenu dans l’autre.

Après avoir contacté le directeur de partenaire malien, avec qui je suis supposer travailler, pour savoir comment les activités allaient, il me fait savoir qu’il est présentement à 90 KM au nord de Tombouctou pour régler des urgences de famille. Bien qu’il avait tout dit a une autre dame de l’ONG ce que je devais faire – c'est-à-dire rencontrée les démembrements de l’ONG pour faire un suivi de formation, rien de cela n’a été fait… selon eux les vacances du mois d’aout complique les choses. Bref, voila maintenant 2 semaines que je suis de retour de vacances… et toujours pas vraiment d’avancement de ce côté, j’en ai donc profité pour finaliser d’autres documents et guides que j’élabore depuis quelques mois autant en terme de Suivi et Évaluation que pour les nouveaux coopérants canadien Uniterra/CECI qui arrivent à Bamako.

Dimanche le 24 aout, était une belle journée, et bien ensoleillée, j’ai proposé a Annie, Zakari, Andréa d’aller faire un pique-nique à Koulikoro. Ainsi nous sommes partie vers là-bas pour y passer une grande partie de la journée. Située sur les rives du fleuve Niger, à 60 km au nord-est de Bamako. Koulikoro (au pied de la montagne en Bambara) est une ville très industrielle où on y trouve une très grande concentration de pêcheurs de sable !

100_0533.jpg

Il y a rien de très spéciale à faire à Koulikoro autre que de regarder les pirogues des pêcheurs de sable se balader sur le fleuve et de profiter de l’air, plus pure que celle de Bamako, du fleuve. Bien qu’on nous avait dit que Koulikoro avait une plage, nous avons jamais trouvé celle-ci et avons donc décidés de s’arrêter sur un petit rocher et d’y faire notre pique-nique.

IMG_0745.jpg

Se fut une super belle petite journée. De retour à Bamako, nous sommes arrêtés au Relax prendre une crème glacé, avant de rentrée respectivement chez nous. Cette même soirée je suis allé manger avec Youssouf au restaurant de l’hôtel le Radisson…. Heum… c’était tellement bon, je crois que j’aurai pu rouler de l’hôtel a la maison tellement j’avais trop mangé.

Le reste de la semaine j’ai une fois de plus contactée a plusieurs reprise le partenaire malien, avec toujours la même réponse ! J’ai terminé un des guide que j’ai envoyée a tous les participants de ma formation, en plus des coopérants et des partenaires du programme en spécifiant que j’étais disponible pour seulement les 2 prochaines semaines pour répondre a toutes leurs questions sur les outils et théorie que celui-ci contient. Mon mail semble avoir eu un petit effet, car quelques personnes tient à me rencontrer avant mon départ pour Montréal… mais encore faut il que ces rencontre est lieu. Dans tous les cas, rien de tel n’est arrivé jusqu'à présent, mais gardons espoir… il reste encore 2 semaines!

Mercredi e 27 aout, je suis allé manger au restaurant le Da Guindo avec Andréa à l’Hippodrome. Je confirme que c’est le meilleur resto italien de Bamako et se autant pour la pizza que les pâtes. Après ce succulent repas, nous sommes ensemble aller a l’atelier de Pytha, l’artiste peintre, par curiosité Andréa voulait voir ses tableaux, puis d’une chose a un autre nous nous sommes tous (Andréa, Phyta, Pape Fall, Mamadou et moi) retrouvés a l’Exodus a consommer des cocktail de rhum aux saveur les plus exotique que je connaisse et le tout au frais de Ismaëlo le propriétaire !

La saison des pluies se fessaient de plus en plus présente, les pluies sont fortes et abondantes compliquant les délassements, surtout en soirée. Il semblerait que les malien soit fait en chocolat car en moment de pluie, non seulement tout arrêt (d’accord a la limite pour ceux qui sont en moto) mais les taxis et tous autres véhicules sembles également s’arrêter. Bref, résultat jeudi et vendredi soir je suis resté a la maison, car la pluie se manifester à grande pompe et qu’aucun taxi-tigui (taxi-man) semblait vouloir prendre la route, alors que la gang était rassemblé aux Pirates Club. J’ai ainsi terminée d’écouter tous mes CD de mon coffret de Sex and the City.

Samedi le 30 aout, il était convenu que nous partions pour Sélingué en fin de journée pour revenir le lendemain au petit soir. C’est ainsi que j’ai découvert un autre petit coin de paradis du Mali. Sélingué est une petite ville aux abords du lac de Sélingué, qui est en fait un lac artificiel situé à 130 km de Bamako sur la route de Sikasso, lac artificiel crée en 1980 pour l’installation d’un barrage hydroélectrique qui prend nie sur la rivière Sankarani, un affluent du Fleuve Niger.

Dès que nous sommes descendu de la voiture, tous avons eu la sensation que la paix et la tranquillité nous envahissaient. Le site de l’hôtel le Woloni est simplement magnifique, tout est fait en paille et en banco, les cases qui sont les chambres sont fait essentiellement d’élément de la nature, des draps en bogolan et coton en passant par les luminaire en calebasse et en poterie, et des meubles en bois massif et que dire de la vue que le site offre, sans compté l’excellence et l’originalité des plats du chef cuisinier.

Ainsi nous avons passé 24hrs de ressourcement extrême. Après avoir regarder le coucher du soleil au bord du lac et d’avoir marché dans les alentours question de découvrir le site, nous avons partagé un bon repas, puis nous avons fini la soirée a boire du vin a la lumière des étoiles et de la lune.

Le lendemain matin, dimanche nous sommes partie a la pêche… malheureusement rien a été attrapé, nous avons également échangé avec le propriétaire – français d’origine mais vivant en Afrique depuis plus de 25 ans-, pour finalement profiter une fois de plus du lac, de la vue, de la tranquillité et des embarcations nautiques (la bicyclette d’eau, les pirogues, etc ) et d’un autre bon repas.

IMG_0802.jpg

Il va sens dire que le site est populaire, il y avait de nombreux 4X4 diplomatique ! Mais comme le tout est vaste, on ne sent pas la présence de tout ce monde, en plus je me suis surprises a plusieurs reprises a oublié que je me trouvais au Mali ou à plus forte raison en Afrique.

IMG_0794.jpg

Mon seul regret et de ne pas avoir été là-bas avant… Moi qui depuis aout 2008 tenait a y allait… Vraiment un coin à découvrir pour toute personne travaillant au Mali au du moins a Bamako, le temps de changer d’air, de faire le plein d’énergie et de renouer avec la nature.

Voila, il reste maintenant moins de 2 semaines avant mon retour… Le temps va passer vite, non seulement a finaliser les derniers documents et outils, mais également a faire les boites et les bagages….

Posted by Oumou 05:54 Archived in Mali Tagged volunteer

Email this entryFacebookStumbleUpon

Table of contents

Be the first to comment on this entry.

This blog requires you to be a logged in member of Travellerspoint to place comments.

Enter your Travellerspoint login details below

( What's this? )

If you aren't a member of Travellerspoint yet, you can join for free.

Join Travellerspoint